Mastère en Gouvernance
& Lutte Contre la Corruption

La connaissance pour le développement économique et social dans la transparence et la reddition des comptes démocratique: un projet unique de coopération entre l'université de Tunis-Carthage et l'Ecole d'Economie de Paris

La Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de Tunis



La Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et sociales de Tunis a été créée par le décret-loi n° 87-4 du 24 septembre 1987 ratifié par la loi n° 61-87 du 13 novembre 1987. L'objectif de sa création est l'instauration d'un pôle d'excellence, exclusivement consacré à la production scientifique et à l’encadrement pédagogique.


Nos enseignants furent et sont toujours présents et actifs dans le monde académique international, dans la vie politique nationale, dans le cercle des organisations internationales, universelles ou régionales, dans celui des organisations non gouvernementales et dans la direction des affaires universitaires. Un pôle d'excellence grâce à un taux d'encadrement constant, à un enseignement de qualité, à l'ouverture sur les langues étrangères et sur les TICe et à l'extension ambitieuse du troisième cycle : six mastères de recherche et trois mastères professionnels dont un mastère de Common Law témoignant de la volonté de notre Faculté de s'ouvrir à sur les différents systèmes juridiques: anglo-saxon, romano-germanique et communautaire.


La qualité de cette ouverture est garantie par un taux d’encadrement international prononcé. La Faculté est également un pôle d'excellence grâce à un rendement appréciable et au développement de la bibliothèque et de ses centres spécialisés de documentation en particulier celui du droit européen, du droit de l'environnement, des Nations Unies et dernièrement le nouveau centre de Common Law inauguré en 2004.



Ecole d'Economie de Paris - Chaire ETA Economie de la Transparence et de l'Intégrité



L’objectif d’ETA est d’approfondir la recherche et de développer des programmes d’enseignement et de formation sur des thèmes diversifiés liés à la transparence et l’intégrité : les procédures d’allocations des travaux publics, les mécanismes d’engagement à la transparence sur les grands marchés internationaux, les codes éthiques dans les entreprises et les administrations, l’offre privée de services publics, l’investissement direct à l’étranger dans les pays à faible gouvernance...

Sur des questions d’actualité internationale, des problématiques de plus long terme ou des sujets relatifs aux besoins directement exprimés par les partenaires, les approches sont multiples : analyse théorique d’organisations, d’institutions et de procédures : partenariats publics-prives, mécanismes de redevabilité, transparence, lobbying ; évaluations empiriques de politiques publiques, d’organisations ou d’expérimentations ; expérimentations des comportements face aux tentations de corruption.



Les activités

  • La publication d’articles et de documents de travail.
  • Des séminaires de recherche publics permettant de présenter les travaux en cours des meilleurs experts français et étrangers ainsi que les working papers de plus jeunes chercheurs.
  • La collecte de données dans des pays en voie de développement destinées aux aspects empiriques de la recherche.
  • Un cours de 24 heures portant sur l’économie de la corruption intégré à la deuxième année du master Politiques Publiques et Développement.
  • La Direction de thèses de masters et de thèses doctorales.
  • L’organisation à PSE d’une conférence internationale annuelle.
  • Des formations destinées aux cadres des administrations et des entreprises.
  • L’invitation de professeurs pour des mini cours sur un thème plus spécialisé.

"En rassemblant des experts - théoriciens et empiristes - reconnus sur ces questions, nous affirmons notre capacité à faire avancer l’état de la recherche et à accompagner la décision publique et la réflexion de nos partenaires"
A. Lambert-Mogiliansky, responsable ETA.description

Partenaires